Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
regards

regards

Menu
Eglises

Eglises





4178106142 009902de9c b
Architectures---edifices-religieux 3522


Provins, Saint-Ayoul 
2008



Architectures---edifices-religieux 3604


Provins, Collégiale Saint Quiriace
2008





Architectures---edifices-religieux 5295
Mont Saint-Odile 
Alsace, 2008
( voir notice fin article ) 




4178102104 354406a868 b
4177335987 8fac0f18e6 b

4177338477 9b3e4f0c98 b
4178100552 7eee932f49 b

Architectures---edifices-religieux 3982


Cloître et Cathédrale Saint Trophime Arles
2008 et 2009



4177344261 d28b784c7d b
4177342921 32b6cb346e b

Architectures---edifices-religieux 5462 - copie

Architectures---edifices-religieux 5817 - copie
4177510501 949fedcdd3 b


Colmar, Collégiale saint martin
décembre 2008




4177453723 8c241fd2d5 b-1
4177447001 6bc47b9d09 b
Architectures---edifices-religieux 4401


Marseille, Basilique Notre-Dame de la Garde
août 2008




Architectures---edifices-religieux 5357 - copieArchitectures---edifices-religieux 5426 - copieArchitectures---edifices-religieux 5377Architectures---edifices-religieux 5409


Strasbourg, Cathédrale Notre-Dame
décembre 2008




Le Mont Saint-Odile 
(Odilienberg en allemand, Altitona à l'origine) est une montagne vosgienne, située dans le département du Bas-Rhin, culminant à 764 mètres et surmontée par un couvent.
Haut lieu de la culture alsacienne, c'est un lieu de pèlerinage consacré à Sainte Odile, sainte patronne de l'Alsace.
Le monastère fut crée vers 700, quand le père de Sainte Odile lui légua le château de Hohenbourg.
Saint Odile le transforma en couvent.  
Très populaire, l'endroit devint un lieu de pèlerinage fréquenté, notamment par les personnes atteintes de maladies oculaires.  


L' église Saint-Thomas
(aussi appelée Thomaskirche en allemand) est l'une des plus importantes de Strasbourg. Elle fut construite au XIè sur l'emplacement d'un monastère du VIIè, puis d'une église du IXè disparut dans un incendie. Au XVIè, elle passa au culte réformé. Elle est surnommée la cathédrale du protestantisme en Alsace. 
La réputation de l'église dépassa largement les frontières grâce à ses orgues. Son orgue principal, oeuvre de Johann Andreas Silberman (1741), fut loué par Wolfgang Amadeus Mozart lors de son passage à Strasbourg en 1778 pour la beauté de sa sonorité. 
Oeuvre majeure de la sculpture du XVIIIe, le mausolée du Maréchal Maurice de Saxe fut érigé en 1777 dans le choeur de l'église Saint Thomas par Jean-Baptiste Pigalle.
Lorsqu'il mourut en 1750 au château de Chambord, les hauts dignitaires de l'Eglise catholique rappelèrent au roi Louis XV que le maréchal ne saurait être enterré dans la basilique de Saint-Denis, puisqu'étant un bâtard allemand et de confession luthérienne. Une sépulture digne fut donc érigée dans la cathédrale du protestantisme français.
Le sculpteur Jean-Basptiste Pigalle mit plus de vingt ans avant de terminer l'imposant et théâtral monument funéraire.
Son inauguration officielle et le transfert de la dépouille du maréchal de Saxe constituèrent la première reconnaissance publique du protestantisme depuis la révocation de l'édit de Nantes.