Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
regards

regards

Menu
évagation

évagation

 

 

6986264642 0aaa91a60d o

 

Le Tréport, 5 avril 2012. 5h17

 

 

 

La nuit couche le corps contre soi, 

elle se souvient de tout, avec des chagrins, des lenteurs :

ce sont clartés qui se fatiguent, 

mains grises qui ne se réchauffent plus.

 

Notre histoire désormais ne fait pas plus de bruit 

que les pages d'un livre que l'on tourne.

On ressemble un peu à la pluie quand le temps a passé.

 

Sur un quai, l'on espère encore et l'on prend froid : 

on attendra longtemps pour rien, le retour de l'enfant que l'on fut. 

On sait que l'heure viendra de grimper dans la barque

C'est pourquoi on s'attarde. 

 

 

L'écrivain imaginaire. Jean Michel-Maulpoix